ELSAN participe activement à l’effort de recherche sur la Covid-19 : premiers résultats et publications sur l’épidémie
 

Dans le contexte de la lutte contre l’épidémie, les équipes médicales de 5 établissements ELSAN présentent leurs premiers résultats d’études cliniques relatives à la Covid-19. Les objectifs principaux des différentes études cliniques étaient d’accompagner la gestion de l’épidémie, d’identifier certains facteurs de déclenchement de l’aggravation des symptômes de la Covid-19, de confirmer l’efficacité de certains traitements pour les patients hospitalisés et d’établir l’impact de la crise sanitaire sur l’organisation des soins.
 
 Développement et validation d’une web-application d’aide à la gestion de l’épidémie
Le Dr Fabrice Denis, oncologue et radiothérapeute à la Clinique Victor Hugo au Mans, Pr associé de e-santé intelligence artificielle  à l’UFR de Médecine (Université de Paris), est le concepteur de la web-app maladiecoronavirus.fr. « Nous avons construit avec près de 40 experts en seulement 10 jours la première web-application d’aide à la gestion de l’épidémie de la COVID-19 référencée par le ministère de la Santé. Lancée en mars 2020 au début du pic épidémique, cette application permet d’orienter les patients suspects de COVID-19 vers une prise en charge adaptée afin d’éviter la saturation des urgences et des régulations SAMU. » L’outil a maintenant plus de 10 millions d’utilisateurs et devient ainsi l’application santé la plus utilisée en France. Pour lire la publication avec les premiers résultats, voir ici.
 
Evaluation des protocoles médicamenteux et analyse des facteurs de risque de gravité chez les patients hémodialysés souffrant de la Covid-19 
Les Drs Henri Boulanger, Salima Ahriz Saksi et Jedjiga Achiche, néphrologues à la Clinique de l’Estrée à Stains en Seine Saint-Denis se sont intéressés aux patients hémodialysés Covid +.  La vague épidémique du COVID-19, survenue au cours du mois de mars 2020 a été particulièrement sévère en Ile-de-France. Elle a été à l’origine d’un nombre important de décès chez les patients hémodialysés chroniques. Au total, les données de 248 patients affectés par la COVID -19 ont pu être colligées. Les premiers résultats ont été rapportés dans la revue spécialisée Kidney International. L’article s’intéresse à l’effet des traitements chez les patients hémodialysés et aux principaux facteurs de risque de mortalité que sont l’âge, l’existence d’une dyspnée et les patients hémodialysés vivant en maison de retraite.
 
A Marseille, les praticiens de l’Institut Phocéen de Néphrologie de la Clinique Bouchard, les praticiens néphrologues Stanislas Bataille, Philippe Giaime, Jérôme Sampol, Jacques Ollier, Hélène Sichez, Marianne Serveaux, Flora Brunner et Nathalie Pediniellin, Chef de projet en Recherche Clinique, le cardiologue Maxime Guenoun et l’endocrinologue Hervé Narbonne ont publié deux articles sur leurs recherches. La première étude a été réalisée en collaboration avec le laboratoire Cerballiance et questionne l’intérêt du dosage de la ferritine pour dépister la COVID-19 chez les patients dialysés. La seconde étude est une étude rétrospective évaluant l’efficacité et la tolérance du traitement combiné par Hydroxychloroquine/Azithromycine chez les patients hémodialysés.
 
Impact de la crise sanitaire de la Covid-19 sur l’exercice des professionnels de santé et l’organisation des soins
Le Dr Marius Scarlat, chirurgien orthopédiste à la Clinique Saint-Michel à Toulon, a publié deux articles sur le sujet dans la revue International Orthopaedics sous l'égide de la SICOT (Société Internationale de Chirurgie Orthopédique et de Traumatologie). Ces travaux mettent en évidence les contraintes importantes imputables à la COVID-19 dans l'exercice des professions médicales et qui peuvent impacter la qualité des soins. Premier article ici et deuxième ici.
 
Le Dr Patrick Noel, chirurgien digestif spécialisé en chirurgie bariatrique à la Clinique Bouchard à Marseille, a intégré un groupe d’experts pour établir un consensus de reprise d'activité chirurgicale bariatrique en période de Covid-19 et de voir comment y parvenir après le confinement. Ainsi 44 experts mondiaux de 23 pays ont travaillé selon une méthode Delphi de consensus. Les experts devaient donner leur accord ou non sur 111 propositions qu’ils avaient collectivement préparées. Un accord supérieur ou égal à 70% définissait un consensus sur une question selon les critères méthodologiques du Delphi. Le Dr Noel conclut : « Ce premier consensus de reprise de la chirurgie bariatrique peut servir de guide pour les équipes multidisciplinaires reprenant leurs activités et pour de futurs travaux de recherche. » Lire son article ici.  
 
L’impact de la Covid-19 sur l’activité chirurgicale des chirurgiens du rachis a été évalué par le Dr Ibrahim Obeid, chirurgien orthopédiste spécialisé dans la chirurgie du rachis à la Polyclinique Jean Villar près de Bordeaux , grâce à un auto-questionnaire renseigné par 780 chirurgiens. Dans cette étude, au sein du secteur privé fortement impacté par cette crise, les chirurgiens orthopédistes étaient plus affectés que les neurochirurgiens. Un second travail a montré la nécessité d’adapter l’organisation des soins pour la prise en charge des patients atteints de la Covid-19.
 
Enfin, le Dr Jean-Philippe Estrade, gynécologue obstétricien à la Clinique Bouchard, a contribué à l’élaboration de recommandations de sortie de crise et qui devraient être poursuivies, selon les auteurs, jusqu’en décembre 2020. Lire ici.
 
Dr Shahnaz Klouche, Directrice de la Recherche Scientifique ELSAN souligne : « Ces premiers résultats intéressants démontrent une nouvelle fois l’intérêt pour la recherche de la part des praticiens au sein des établissements ELSAN. Nous sommes fiers de participer à ces études pour contribuer à notre mesure à faire avancer la recherche sur cette épidémie.  Et dans ce contexte de crise sanitaire, mettre la recherche au service du développement de la qualité des soins et de l’excellence médicale est plus que jamais primordial. »
 
Tout au long de l’année, ELSAN accompagne ses praticiens pour développer ou poursuivre une activité de recherche clinique jusqu’à la valorisation des résultats.
La recherche clinique au sein d’ELSAN s’inscrit dans la mission que le Groupe s’est fixée :  offrir à chacun et partout, des soins de qualité, innovants et humains. Elle est un pilier incontournable et fondamental au service des patients, au service de l’excellence médicale d’aujourd’hui et des standards que cette même excellence imposera demain.
 
La recherche chez ELSAN
531 chercheurs publiant régulièrement (10% des praticiens), 340 essais cliniques et 27 attachés de recherche clinique.

Contact

Pour plus d’informations : news@elsan.care