Nouvelle technique de biopsie en urologie à La Châtaigneraie

Depuis novembre 2021, l'hôpital privé La Châtaigneraie à Beaumont propose une nouvelle technique de biopsie dans le cadre du diagnostic du cancer de la prostate(*).
Une cinquantaine de patients ont d'ores et déjà bénéficié de celle-ci permettant un nouvel abord par voie transpérinéale. Dans le cadre de suspicion d'un cancer de la prostate, il est préconisé un toucher rectal et un dosage du PSA (hormone de la prostate). En fonction des résultats cliniques et biologiques, une IRM peut être ensuite recommandée.

Qu'est-ce qu'une biopsie ? 
Si l'examen d'imagerie médicale détecte une anomalie, en fonction de sa classification, une biopsie de la prostate peut alors être requise. Cela consiste en un prélèvement de fragments prostatiques qui seront analysés afin de confirmer ou non le diagnostic de cancer.
Abord par le périnée. « Jusque-là, une biopsie de la prostate était réalisée sous échographie, par voie endo-rectale », explique Laurent Savareux, chirurgien urologue à La Châtaigneraie. Avec cette nouvelle technique, l'abord se réalise à travers le périnée, c'est-à-dire, la zone située entre l'anus et les testicules, la glande prostatique se situant juste derrière cette partie. « Nous procédons, comme pour la voie rectale, à l'aide d'une aiguille qui va passer au travers du périnée pour atteindre et prélever la prostate. » L'intervention en ambulatoire se fait sous anesthésie générale et dure environ 20 à 30 minutes. L'aiguille est guidée grâce aux images simultanées de l'échographie couplées à celles de l'IRM.

Bénéfice. Le bénéfice de cette nouvelle voie d'accès : « Elle réduit voire fait disparaître le risque infectieux. »
« Avec la technique par voie rectale, la zone chirurgicale passe à travers la flore bactérienne intestinale, susceptible de provoquer des infections. Par voie intrapérinéale, on évite cette possible contamination », précise le médecin. La littérature scientifique relève 3 à 5 % de risques infectieux consécutifs à la biopsie par voie rectale.

Cette technique de biopsie intrapérinéale est désormais recommandée par l'Association française d'urologie.

(*) Au CHU de Clermont-Ferrand, la majorité des biopsies sont effectuées par voie endo-rectale. Les biopsies périnéales sont réalisées dans des cas particuliers principalement pour des problèmes de résistance aux antibiotiques.

© Michèle Gardette, "Cancer de la prostate", La Montagne, 24.01.2022

Contact

Pour plus d’informations : news@elsan.care