Une révolution chirurgicale s’installe à la Clinique Rhône Durance : la chirurgie robot-assisté

C’est inédit dans le département du Vaucluse ! La Clinique Rhône Durance à Avignon vient de se doter d’un robot chirurgical révolutionnaire. 
 
Baptisé Da Vinci, en hommage au célèbre inventeur, cette technologie de pointe était attendue avec impatience par les équipes médicales de Rhône Durance. Grâce à ce nouveau dispositif, le médecin installé derrière sa console, a un geste chirurgical plus précis et plus sûr.
 
Ce robot est utilisé en urologie, dans des interventions aussi courantes que l’ablation de la prostate. Et dans le cadre de l’organisation en réseau de soins des Hôpitaux privés du Vaucluse, les équipes médicales de la Polyclinique Urbain V à Avignon bénéficieront également de cette technologie en chirurgie digestive et gynécologique.
 
Comment ça marche ?
Assis derrière la console de commande, le médecin contrôle à distance le robot à l’aide de 4 bras articulés et d’une caméra binoculaire, haute définition.
Il utilise une manette, dont les mouvements sont reproduits par le robot, en filtrant les gestes parasites (tremblements par exemple).
Avec leurs 7 degrés d’articulation, les bras manipulateurs du robot peuvent amplifier ou réduire l’amplitude du mouvement de rotation, afin d’obtenir une précision impossible pour un humain. De plus, l’usage de la caméra permet une vision en trois dimensions et un zoom (X15) sur les zones à opérer. Elle offre ainsi au chirurgien une vue en immersion du champ opératoire, surclassant l’œil humain et la capacité naturelle du médecin. Comme si l’on se trouvait à l’intérieur du patient !
 
Les bénéfices pour le patient sont remarquables : les cicatrices sont minimes et la cicatrisation est plus rapide. L’hospitalisation est plus courte, les douleurs post-opératoires sont moins importantes et le risque d’infection est considérablement réduit.
 
Pour le Dr Le Nobin, urologue : « Cette avancée technologique permet, par sa vision magnifiée, la précision du geste chirurgical, les incisions mini-invasives, de cumuler les avantages de la chirurgie conventionnelle et ceux de la cœlioscopie, notamment pour la chirurgie urologique du cancer de la prostate ».

Contact

Pour plus d’informations : news@elsan.care