Un service de médecine nucléaire ouvre ses portes à la Clinique de l’Orangerie

Après plusieurs semaines de travaux, la Clinique de l’Orangerie à Strasbourg vient d’ouvrir un service de médecine nucléaire doté d’un TEP Scan, aussi appelé TEP/TDM ou simplement TEP, un matériel d’imagerie médicale de pointe essentiel au diagnostic et à la surveillance des cancers.

 
Situé au rez-de-chaussée de l’établissement, ce service de médecine nucléaire flambant neuf était très attendu ! « En effet, il va permettre de répondre aux besoins grandissants de prise en charge des Alsaciens et de diviser par 2 les délais pour un rendez-vous dans la région », se réjouit Patrick Wisniewski, directeur de la Clinique de l’Orangerie.
 

Un examen de référence en cancérologie

La TEP (Tomographie par émission de positons) permet d’obtenir des images de l’ensemble du corps en un seul examen. Il s’agit d’un examen très sensible, permettant de détecter certaines anomalies de façon précoce, notamment les pathologies cancéreuses.
 
Dans 90% des cas, la TEP est utilisée dans le cadre de pathologies cancéreuses, aussi bien au moment du diagnostic, que pour le suivi et l’évaluation thérapeutique. Il permet ainsi de cibler les traitements les plus efficaces et de les adapter au mieux.

La TEP est également un outil très utile dans le diagnostic et l’évaluation des maladies inflammatoires, infectieuses et neurologiques, comme par exemple la maladie d’Alzheimer.
 

Comment ça marche ?

Pour obtenir des images, le manipulateur en radiologie injecte un radiotraceur, composé d’un vecteur analogue au glucose. Une caméra spécifique (caméra TEP) couplée avec un scanner va permettre de détecter le radiotraceur dans l'organisme du patient et les organes dans lesquels il se sera accumulé. Effectivement, les cellules de notre organisme consomment du glucose pour se développer, elles s’en nourrissent. Les cellules cancéreuses sont généralement très actives et consomment de ce fait beaucoup plus de glucose que les cellules normales. C’est cette concentration plus élevée de glucose dans les tissus tumoraux qui est mise en évidence par la TEP.
 
Cet examen est indolore et sans effet secondaire. Une consigne doit toutefois être respectée : être à jeun depuis 6 heures. Une fois l’acquisition des images réalisée, vient le temps de l’analyse médicale. Les résultats sont transmis dans un délai de 24 à 48 heures.
 
Pour accueillir et prendre en charge les patients dans ce nouveau service de médecine nucléaire, l’équipe est composée de 2 secrétaires, 2 manipulateurs radio et 2 médecins spécialistes en Médecine Nucléaire : les docteures Nastassja Kresser-Muller et Bénédicte Vagne, toutes deux conventionnées en secteur 1 (c’est-à-dire sans dépassement d’honoraires).
 
A terme, le service de médecine nucléaire devrait également se doter d’une gamma-camera, une caméra spéciale permettant d’étudier le fonctionnement de différents organes comme le muscle cardiaque, les poumons, l’os, la thyroïde ou encore le cerveau. Il s’agit d’un véritable progrès pour l’offre de soins de Strasbourg et plus généralement pour le département du Bas-Rhin.

Contact

Pour plus d’informations : news@elsan.care